Comment bien tailler les rosiers ?

La taille des rosiers est le sujet de discorde par excellence entre l’oncle Marcel qui les coupe à ras et tante Yvonne qui voit là, le massacre de ses fleurs préférées. Je suis à peu près sûr que cette image de jardiniers parle à tout le monde…

On fait vraiment toute une histoire d’une action relativement simple. Rassurez-vous, vos rosiers ne sont pas des bonsaïs et demandent beaucoup moins d’attention qu’il n’y parait !!!

Il vous faut juste connaître quelques bases et la taille des rosiers qu’ils soient buissons, arbustifs ou grimpants deviendra pour vous d’une facilité déconcertante.

1. A quelle période se pratique la taille des rosiers ?

Mon rosier est-il remontant ou non remontant ? 

Cette question est primordiale, car la période de taille sera différente selon la réponse.

Ne confondez pas remontant et grimpant. La remontée d’un rosier est liée à sa capacité à refleurir plusieurs fois dans la même année, pas du tout a celle de grimper sur un mur !!!

Dans le cas du rosier remontant, au printemps la végétation du rosier démarre. Il y produit de jeunes pousses, puis à l’extrémité de ces dernières vont se former les premières roses. Le rosier recommencera le même cycle plusieurs fois dans la saison. Ce type de rosier est qualifié de « remontant » et est à tailler au début du printemps.

Le rosier non remontant lui c'est un feignant, il fait des rameaux l'année N et ces derniers formeront des fleurs l'année N+1. Il y a une seule floraison par an de mai à juin, selon les variétés.. Si vous taillez au printemps un rosier non remontant, vous éliminerez les futures roses !!!

La taille de ce type de rosier s’effectue en été après floraison (courant juillet). Après cette taille estivale, durant les mois d'août et septembre, votre rosier va former de nouveaux rameaux qui vont, après le repos hivernal, fleurir au printemps suivant.

Informations à retenir :

Les rosiers non remontants se taillent juste après leur floraison, c'est-à-dire, de la fin à la mi-juillet.

Les rosiers remontants se taillent principalement au printemps, soit mi-mars à début avril.

2. Y a-t-il une différence entre la taille des variétés de rosiers modernes et la taille des rosiers anciens ?

Petite définition d’un rosier moderne et d’un ancien pour bien comprendre leurs différences.

Rosier moderne

Ce sont les rosiers que l’on retrouve dans la grande majorité des jardins. Ce succès est dû à leur capacité à fleurir généreusement. Ils sont quasiment tous remontants. Leur port est souvent raide tel un chandelier et leur feuillage est souvent brillant. L’étendard de cette catégorie est le rosier buisson à grandes fleurs (hauteur d'environ 1m).

Rosier ancien

Les rosiers anciens sont les variétés créées avant 1867 (création du premier hybride moderne « La France » par Guillot). Ces rosiers sont plus difficiles à trouver dans le commerce. Les rosiers anciens sont divisés en plusieurs familles avec chacune leurs caractéristiques. C’est au sein des roses anciennes que vous trouverez les deux catégories de rosiers remontant et non remontant. Contrairement aux rosiers modernes, leur port est plus souple et leur feuillage souvent mat. Un aspect naturel avantageux lorsque le but est d’intégrer des rosiers à d’autres végétaux dans un massif ou une haie.

Le grand principe à retenir entre la taille de rosiers modernes et celle des roses anciennes est qu’elle est plus sévère chez les modernes.

On dépassera rarement la moitié de la hauteur adulte chez les rosiers anciens, alors qu’un rosier buisson moderne pourra être rabattu a quelques dizaines de centimètres du sol.

3. La taille des rosiers buissons

En automne (pour les rosiers remontants) :

La taille automnale n’est pas forcément minutieuse. Elle a lieu après les dernières roses (courant novembre). Elle permettra de faire un premier nettoyage et d’éliminer les fruits du rosier (cynorhodons) qui peuvent un peu fatiguer votre rosier durant l’hiver. Ne soyez pas trop sévère, supprimez 1/3 à la moitié de la hauteur et pas plus. Vous préserverez ainsi un plus grand nombre de bourgeons en cas de gelées tardives.

Taille des rosiers buissons
Suppression Branches mortes rosiers

Profitez-en pour enlever les branches mortes dans le cœur du rosier.

Au printemps (pour les rosiers remontants):

C’est au printemps que vous effectuerez la véritable taille. Difficile de préciser avec exactitude la période, car elle dépend du climat qu’il règne dans votre région. En climat doux, vous pouvez commencer début mars jusque mi-avril dans les régions les plus froides.

La taille en pratique

Un bon geste de taille, c’est d’abord un sécateur bien aiguisé. Lorsque vous taillez une branche, coupez environ 1 cm au-dessus d’un bourgeon et en biais. L’inclinaison de la coupe a pour effet d’éviter le ruissellement de l’eau sur le bourgeon.

- Pour les buissons modernes :

Le but de votre taille est d’obtenir une belle couronne de branches, bien repartie autour du point de greffe et de veiller à ce que le cœur du rosier soit relativement dégagé.

Identifier le point de greffe

On parle souvent de la taille à 3 yeux, ce que l’on appelle les « yeux » sont en faite les bourgeons.

Ne vous fixez pas sur le nombre 3, car le plus important est de retailler au-dessus d’un bourgeon qui se dirige vers l’extérieur du rosier.

Maintenant que vous y voyez plus clair, dégagez le cœur du rosier si trop de branches s’entrecroisent afin que la lumière puisse y passer. Vous en profiterez pour éliminer les branches mortes ainsi que les branches trop fines . Retaillez les rameaux desséchés au plus près du point de greffe (point de départ des tiges).

Les branches une fois taillées

- Pour les buissons de variétés de roses anciennes :

Ici, on trouvera des rosiers remontants ou non. Attention donc à la période de taille !!!

On ne pratique pas la taille des 3 yeux sur les rosiers anciens. Gardez à l’esprit toujours la formation d’une couronne à la différence que la taille sera moins sévère. Au lieu de supprimer les 2/3 vous laisserez la moitié de sa hauteur. Comme pour tous les rosiers, essayez de retailler au-dessus d’un œil qui va vers l’extérieur du rosier.

Taille de rafraîchissement (tous les 4-5 ans).

Cette taille est possible, quel que soit le rosier.

Le but ici est de régénérer de nouveaux départs à la base des rosiers pour éviter d’avoir un rosier qui se dégarnisse du pied.

Avec le temps, de grosses branches à la base du rosier vont se former. Nous allons voir comment se débarrasser de ces vieilles branches pour en constituer de plus fraîches.

Observez les grosses branches. Sur ces dernières, repérez le niveau où se trouve une tige récente, vigoureuse et assez basse. Supprimez de la plus vieille branche tout ce qui se trouve au-dessus de la tige la plus basse récemment formée, puis retaillez la tige récente en laissant un 1/3 de sa longueur.

Cette action va pousser le rosier à développer de nouvelles branches plus bas voire même depuis sa base. D’année en année, vous pourrez redescendre la hauteur du rosier et repartir sur une base saine.

Taille de rafraîchissement
Nettoyage

4. Taille des rosiers arbustifs.

Taille des rosiers arbustifs

Sûrement la plus facile. Comme leur nom l’indique, ces rosiers sont proches des arbustes et leur taille ne diffère guère.

Certains de nos clients les retaillent directement au taille-haie avec de très bons résultats.

La taille des rosiers arbustifs est une taille qui consiste à redonner une forme équilibrée au rosier.

La sévérité de la taille dépendra beaucoup de la hauteur finale que vous désirez.

À titre d’exemple, si vous souhaitez un rosier arbuste de 1.50m, retaillez autour de 1m et pour 1.80m laissez un bon 1.20m.

Redonnez une belle forme ronde et dégagez le cœur si besoin est. Comme on aime à le rappeler, attention à la période de taille : au printemps pour les rosiers à floraisons remontantes, en juillet pour les non remontants.

Vous pouvez effectuer une taille de rajeunissement de la souche tous les 4-5 ans (cf. taille rafraîchissement dans la section taille des rosiers buissons).

5. Taille des rosiers grimpants

Ce n’est pas parce que vous plantez un rosier grimpant qui doit escalader un mur qu’il ne faut jamais le retailler. Si tel est le cas, le résultat est garanti : un pied totalement dégarni, 1.50m de vielles branches en bas et de la végétation présente uniquement sur le haut du mur. Voyons comment éviter ce phénomène.

Il est important de bien différencier ce que l’on nomme les branches charpentières (celles qui forment le rosier et que vous palissez), des branches secondaires (celles qui fleurissent).

Taille des rosiers grimpants

Votre taille doit ressembler à une arrête de poisson, la branche charpentière représentant l’arrête central et les secondaires les plus petites arrêtes.

Laissez au printemps (pour les remontants) à peine 1/3 de la hauteur des tiges secondaires. Vous maintiendrez ainsi toujours de la végétation sur la partie basse du grimpant.

Taille des rosiers grimpants
Comment tailler un rosier grimpant ?

Les grands rameaux qui sont émis depuis la base sont à conserver (pas plus de 2 ou 3) ils permettront le renouvellement des branches charpentières. Le total des branches charpentière entre les neuves et les anciennes doit être d’environs 5 à 6 branches.

Nous savons que cela fait mal au cœur, en particulier quand on a patiemment palissé son rosier grimpant, mais tous les 4-5 ans, raccourcissez sévèrement une vielle branche charpentière pour régénérer de nouveaux départs depuis le point de greffe.

Taille sévère

Les grimpants anciens non remontants se taillent peu, il s'agit surtout d'équilibrer et d'éclaircir le rosier dans l'été après sa floraison.

6. Taille des rosiers lianes

La plupart des rosiers lianes sont non-remontants. Il s’agit donc d’une taille estivale après la floraison. Taillez uniquement ce qui vous embête.

Rabattez en particulier les branches qui retombent et favorisez plutôt les rameaux qui s’emmêlent naturellement dans l’arbre. Il est préférable de retailler ces rosiers directement à la cisaille afin de vous tenir à l’écart de leurs épines acérées.

7. La taille des roses fanées, a-t-elle un intérêt ?

On ne parle ici que des rosiers remontants puisque c’est directement une taille de formation ou d’entretien que vous effectuerez après la floraison des rosiers non remontants.

Oui cette taille de fleur est importante pour les rosiers remontants. Elle permettra à votre rosier de repartir plus rapidement pour une nouvelle floraison. Dans le cas contraire, après la première floraison, votre rosier s’épuisera à constituer un fruit, le cynorhodon, plutôt que de mettre ses ressources au service d’une nouvelle floraison.

Lorsque vous retaillez une rose fanée, ne vous contentez pas de couper juste au-dessous de l’ancienne rose. N’hésitez pas à redescendre au moins 20 à 30 cm plus bas et comme d’habitude, 1cm au-dessus d’un bourgeon qui pointe vers l’extérieur.

D’une part, plus vous descendrez, plus le bourgeon sera fort et d’autre part, le rosier gardera une hauteur quasi constante au cours de la saison.